Témoignage de la première greffée du visage

6 février 2006 0 Par

Isabelle Dinoire, première patiente greffée d’une partie du visage, a répondu aujourd’hui pour la première fois aux questions des journalistes.

Isabelle Dinoire a déclaré que, grâce à son opération, « une porte sur l’avenir s’ouvre » pour elle comme pour d’autres blessés. Elle s’est dite « heureuse » de son nouveau visage et espère reprendre au plus vite une vie normale.
A 38 ans, la jeune femme a été défigurée par son chien et a bénéficié le 27 novembre 2005 de la première greffe partielle du visage (triangle nez-lèvres-menton) à Amiens dans la Somme.
Les deux médecins ayant réalisés l’opération (Bernard Duchauvelle et Jean-Michel Dubernard) ont demandé au ministère de la Santé l’autorisation de pratiquer cinq nouvelles greffes du visage.

« J’espère que mon opération pourra aider certaines personnes à revivre. Maintenant, je peux ouvrir la bouche et manger. Depuis peu, je sens mes lèvres, mon nez et ma bouche« , a déclaré Isabelle Dinoire. « Dès ma sortie, je compte reprendre ma vie de famille et par la suite une activité professionnelle. En fait, je veux reprendre une vie normale« .

Elle a également remercié la famille de la personne sur qui son nouveau visage a été prélevé. « Je tiens à rendre hommage à cette famille et à m’excuser du harcèlement qu’elle a subi suite à cette première. Malgré son malheur et son deuil, elle a accepté de donner une deuxième vie à des personnes en détresse. Grâce à elle, une porte sur l’avenir s’ouvre à moi et à d’autres« .

Isabelle Dinoire dit s’être totalement appropriée son nouveau visage et n’éprouver « aucune douleur« . Après un « épisode de rejet » trois semaines après la greffe, la situation est revenue à la normale et le Pr Dubernard a déclaré contrôler la situation. Il a également ajouté que la situation est « favorable, mais comme il s’agit d’une première, on ne peut faire absolument aucun pronostic pour l’avenir« .