Outreau : les assistantes maternelles parlent d’enfants « abîmés »

7 avril 2006 0 Par

Les assistantes maternelles et assistantes sociales de plusieurs des enfants présumés victimes de viols par sept adultes de leur famille ont décrit des enfants « abîmés« , avec des comportements sexualisés.

Les 5 femmes ayant accueilli chez elles 4 des 10 enfants en question ont décrit des retards de développement intellectuel, des troubles du comportement, ainsi que des « comportements sexuellement orientés« .

Jérémie, fils de Patrick D. et de Madeleine V., était placé en 1999 à l’âge de 2 ans. C’était d’après l’assistante maternelle un enfant qui « ne savait pas dire 3 mots » et éprouvait du « plaisir » à martyriser sexuellement les chats.

Le cousin de Jérémie, Nicolas, a aujourd’hui « 15 ans mais 4 ou 5 ans dans sa tête« . Il voulait « faire quequette » et demandait à regarder des films pornographiques, toujours d’après son assistante maternelle. Devant l’avocat général qui lui posait la question, elle a reconnu ne « jamais » avoir constaté de comportements similaires en 20 ans d’accueil d’enfants à son domicile.

La petite soeur de Nicolas, Lorie, a aujourd’hui 9 ans. Elle se masturbait en public quand elle a été placée à l’âge de 4 ans. Alain Pénin, expert psychologique qui a entendue ‘lenfant, déclare que « c’est une sexualité infantile, le stade phallique, c’est fréquent« . Les parents de Lorie, Sylvain D. et fabienne V., sont soupçonnés de l’avoir violée quand elle avait 4 ans. Entendue à huis clos jeudi, la fillette a évoqué des faits imprécis d’attouchements.

Le verdict de cette seconde affaire d’Outreau est attendu le 14 avril.