Le « cerveau » de la bande serait en Côte d’ivoire

21 février 2006 0 Par

Le chef de la bande de ravisseurs qui a enlevé, séquestré et torturé à mort Ilan Halimi serait parti en Côte d’Ivoire.

Deux enquêteurs devait se rendre mardi 20 février en Côte d’Ivoire, pays d’origine du présumé leader de la bande de ravisseurs. Selon la police, le jeune homme de 25 ans aurait en effet fui dans ce pays.

L’homme serait parti deux jours après la découverte du corps d’Ilan Halimi lundi 13 février le long d’une voie ferrée dans l’Essonne. Le jeune homme avait été enlevé, séquestré pendant trois semaines et torturé avant de mourir sur le chemin de l’hôpital.

Les sept suspects arrêtés (6 hommes et 1 femme) ont été mis en examen pour « enlèvement et détention », « association de malfaiteurs en vue d’enlèvement, détention et séquestration en bande organisée sous conditions » et « association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre avec préméditation en raison de l’appartenance ou la non appartenance, vraie ou supposée, de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion ». La circonstance aggravante d’antisémitisme a en effet été retenue lundi 20 février à l’encontre des suspects.