La grippe aviaire progresse en France et ailleurs

1 mars 2006 0 Par

Alors que l’Allemagne vient de retrouver un chat mort de la grippe aviaire, la France a annoncé mardi soir (hier) la découverte dans le Pas-de-Calais de dindonneaux découverts morts dans un élevage, suspectés d’être porteurs du virus H5N1.

Le site Internet interministériel français consacré à la grippe aviaire précise que le virus « peut éventuellement infecter d’autres espèces animales« . Il cite « le porc, des mammifères aquatiques (phoque, baleine) et terrestres (cheval, vison) et de manière beaucoup plus rare, avec des circonstances particulières : les félidés, les mustélidés (furet, hermine…)« . « Tous les animaux de laboratoire (souris, rat, furet, cobaye, voire lapin) » peuvent être contaminés sous certaines conditions, « sans compter une infection possible du chien par un sous type H3N8« .

Hier soir, le ministère de l’Agricculture a annoncé la découverte d’un 16e cygne porteur du virus H5N1 dans la région de Dombes, sur la commune de Monthieux dans l’Ain. La présence du virus H5N1 est de plus suspectée sur des dindonneaux retrouvés morts dans le Pas-de-Calais, les animaux étant actuellement en train d’être examinés.

La grippe aviaire continue sa progression dans le monde :
une « forme agressive » du virus a été décelée en Suède sur deux canards sauvages, selon la Direction de l’agriculture suédoise qui n’était pas encore en mesure d’indiquer s’il s’agit du H5N1.
Un 5e Land Allemand (l’Allemagne en compte 16), la Bavière, a détecté deux cas du virus sur des oiseaux sauvages au bord du lac Constance, à la frontière autrichienne.
En Ethiopie, les autorités ont annoncé qu’ils avaient retrouvé récemment dans le sud du pays des poulets morts, qui ont succombé à la maladie.

Les experts vétérinaires européens ont estimé mardi lors d’une réunion d’urgence qu’il faut aider les pays pauvres à lutter contre la contamination. Le Dr Bernard Vallat, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé animale a déclaré : « Un seul pays défaillant mettrait en danger le reste de la planète« .