Grippe aviaire : « le danger n’est plus abstrait »

8 mars 2006 0 Par

L’Allemagne a annoncé deux nouveaux cas de chats victimes du virus H5N1 de la grippe aviaire. La Chine a annoncé quant à elle la mort d’une petite fille, dixième victime chinoise de la maladie. Cependant, il semblerait que le risque de transmission du virus à l’homme n’ait pas augmenté.

L’annonce de la découverte de 2 nouveaux cas de chats contaminés par le virus H5N1 risque de faire augmenter l’état de panique actuel. Des centaines de chats ont en effet été abandonnés ou confiés à des dispensares depuis l’annonce d’un premier cas il y a une semaine.

Les 2 nouveaux cadavres ont été découverts sur l’île de Rügen (au nord est), principal foyer de la maladie en Allemagne. Ils ont été retrouvés dans la même zone que le premier chat domestique diagnostiqué mort le 28 février.
Horst Seehofer, ministre fédéral de l’Agriculture a déclaré : « Cela veut dire que le passage du virus sur un mammifère n’est pas un cas unique. La grippe aviaire se rapproche clairement des humains« . « Le danger n’est plus abstrait« , a-t-il ajouté.

Cependant, Ursula Bauer, biologiste de la Société allemande de protection des animaux, a souligné qu' »aucun cas de transmission du virus d’un mammifère à l’homme n’a été signalé dans le monde à ce jour« .

L’Allemagne est à ce jour le pays le plus touché d’Europe par la virdu H5N1 de la grippe aviaire.

En France, les cas d’abandon de chats se sont multipliés dans la région de Lyon.

La Chine a quant à elle annoncé la mort d’une fillette de 9 ans, qui est la 10e victime de la grippe aviaire en Chine. L’enfant avait présenté des symptômes de pneumonie en février dernier et était depuis à l’hopital dans un état critique. La fillette, You, aurait eu des contacts avec des poules malades lors de deux visites à des parents. Une jeune femme de 26 ans est également dans un état critiques dans la province de l’Anhui.

A ce jour, plus de 90 personnes ont été tués par le virus H5N1(depuis 2003), majoritairement en Asie.