« Génération précaire » reçu par Dominique de Villepin

23 février 2006 0 Par

Une délégation de stagiaires du mouvement « Génération précaire » a été reçue par Villepin mais est ressortie déçue de la discussion, n’ayant obtenu aucun amendement sur le projet de loi sur l’égalité des chances.

Julien, 25 ans et porte-parole de Génération précaire, a déclaré en sortant de l’entretien qui a duré plus de deux heures : « On est un peu déçus, on se demande vraiment à quoi ça sert de nous recevoir si ce n’est pas pour nous écouter. On continue à proposer des amendements aux sénateurs, on espère qu’ils les voteront. Malheureusement le gouvernement a décidé de ne pas amender plus loin son projet de loi sur l’égalité des chances. Il reste accroché à l’idée d’une charte (des stages) non contraignante ».

Selon Génération précaire, les mesures du gouvernement qui seront discutées dès jeudi après-midi au Sénat « ne vont pas pouvoir lutter évidemment contre la précarité des jeunes. Le stage reste l’ovni juridique qu’il est, les stagiaires ne sont toujours pas dans le code du travail, ils ne sont nulle part », a déploré Julien.

Génération précaire demande une rémunération obligatoire dès le premier mois de stage et la mise en place d’une sorte de durée limite du stage ou un quota de stagiaires.

De son côté, Dominique de Villepin a rappelé à la délégation de Génération précaire « les mesures en faveur des stages proposées dans le projet de loi sur l’égalité des chances : rémunération obligatoire des stages de plus de trois mois, création d’une franchise de cotisation sociale ». Il a également mentionnée le groupe de travail qui se réunira le 27 février et qui doit rédiger une charte des stages.

Site officiel de Génération Précaire