Deuxième cas de grippe aviaire dans l’Ain

23 février 2006 0 Par

Une second canard sauvage est mort en France du virus H5N1 de la grippe aviaire. Le volatile a été trouvé dans le lac de Bouvent, près de Bourg-en-Bresse.

Un périmètre de sécurité a été mis en place dans la région. Les vétérinaires de Vendée, de Loire-Atlantique et des Landes s’apprêtent à vacciner quelque 900.000 oies et canards.

Le résultat d’analyses a en effet été rendu public jeudi 23 février peu après minuit et confirme ce que les experts pensaient : il y a un foyer de grippe aviaire dans l’Ain. Le premier cas remonte à samedi 18 février sur un volatile trouvé mort à Joyeux dans les marais de la Dombes, dans une zone fréquentée par les oiseaux migrateurs. Cette fois-ci, le virus a été détecté sur un oiseau mort découvert dimanche 19 février à Bouvent, soit à 80 kilomètres du premier site.

Un périmètre de protection de 10 kilomètres a été établi autour du lieu de ramassage de l’animal mort. La zone de surveillance contient un quartier sud de Bourg-en-Bresse, autour de l’église de Brou. Les entrées et sorties de volailles vivantes sont interdites dans cette zone. Des mesures sont prises afin d’éviter que le virus pathogène, transmissible à l’homme dans certaines conditions, n’infecte pas les volailles délevage, très nombreuses dans cette région de production de poulets de Bresse.

D’autres tests sur des dizaines d’oiseaux morts sont en cours dans d’autres régions françaises. La vaccination des volailles va commencer. La France a acheté 30 millions de vaccins en vue de la vaccination de 900 000 volatiles.